OUS SOUHAITEZ FAIRE GRAVER DES GOURDES POUR VOS COLLEGUES ? RDV ICI VOUS SOUHAITEZ FAIRE GRAVER DES GOURDES POUR VOS COLLEGUES ? RDV ICI
Accueil / Blog / 18 idées pour réduire votre empreinte carbone
18 idées pour réduire votre empreinte carbone

18 idées pour réduire votre empreinte carbone

Hello ! ☀️

Il y a deux semaines, nous avons rédigé un article sur “Comment calculer son empreinte carbone ?” ; on vous donnait pleins de conseils et d’outils pour établir ce calcul, que vous soyez particulier ou professionnel.

On vous parlait également des avantages et des raisons pour lesquelles il est important de calculer son bilan carbone.

Des raisons qui peuvent être les suivantes : réduire ses dépenses, renforcer ou améliorer son image auprès des consommateurs pour les entreprises, etc...

Aujourd’hui on revient plus précisément sur les initiatives qui peuvent vous permettre de réduire votre empreinte.

Des astuces plutôt simples et accessibles à tous. Nous avons souhaité structurer l'article en 2 parties afin que vous puissiez directement aller dans la partie qui vous concerne suivant si vous êtes un particulier ou une entreprise. 

Les idées ne manquent pas alors on a essayé de vous simplifier au mieux la tâche pour que vous puissiez rapidement vous y retrouver ! 

C’est parti ? 😊

1/ Comprendre le fonctionnement de l’empreinte carbone.

Dans notre précédent article nous avions repris la définition donnée par l’INSEE.

“L'empreinte carbone de la France représente la quantité de gaz à effet de serre (GES) induite par la demande finale intérieure d'un pays (consommation des ménages, des administrations publiques et des organismes à but non lucratif et les investissements), que les biens ou services consommés soient produits sur le territoire national ou importés.”

Plus synthétiquement, grâce à l’empreinte carbone, on peut mesurer l’impact (en termes d’émission de gaz à effet de serre) d’une activité.

Attention simplement à la différence entre empreinte carbone et empreinte écologique, l’une concerne uniquement le gaz à effet de serre, l’autre la surface terrestre nécessaire pour produire ses biens ou services (et absorber ses déchets derrière).

Si vous voulez en savoir plus sur l’empreinte carbone et sur son calcul, on vous invite à lire notre précédent article 🌱

On y a indiqué de nombreux outils capables de calculer hyper efficacement votre empreinte carbone (convertisseurs, calculateurs... on a tout 😉)

Aujourd’hui que l’on soit particulier ou professionnel, des actions efficaces peuvent être mises en place pour réduire sa consommation d’énergie et changer tout simplement ses habitudes de consommation.

Le but ? Avoir un meilleur impact sur l’environnement et améliorer son mode de vie.

Ça donne envie non ?!

2/ En tant que particulier, quelles actions simples je peux mettre en place ?

On a décidé de vous donner sous forme de check-list quelques idées d’actions (9 précisément) à mettre en place, au quotidien, pour réduire votre empreinte carbone.

Il ne vous reste qu’à l’imprimer et à l’accrocher sur votre frigo (que l’on vous conseille d’ailleurs de bien choisir 🧐)

1 - La première chose que l’on vous préconise et qui est loin d’être la plus simple… Choisissez là où vous investissez votre argent ; dans une nouvelle voiture, dans un nouveau vélo, c’est là toute la différence… Le premier conseil est donc plutôt une résolution par rapport à votre façon de consommer et votre façon de dépenser.

On souhaite souvent aux gens d’avoir “tout l’argent dont ils ont besoin” ; et si on commençait par revoir ce dont on a besoin ?

2 - Ensuite, une action qui peut parfois faire polémique mais qui mérite d’être soulignée : Manger plus de fruits et de légumes et moins de viande.

Pourquoi ? Les secteurs industriels de la viande et des produits laitiers sont parmi les principaux contributeurs aux émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Evidemment, ce ne sont pas les seuls et la production industrielle d’engrais utilisés sur les cultures vivrières est tout aussi problématique pour l’environnement.

Plus généralement, essayez de consommer mieux et plus près de chez vous. Privilégiez les circuits courts, l’agriculture raisonnée/régénératrice, la permaculture, etc…

3 - Dans votre consommation de biens, privilégiez les biens de seconde main, comme avec Le Bon Coin.

Dans la consommation de manière générale, on s’aperçoit que l’on produit plus de 2,12 milliards de tonnes de déchets par an et Our World in Data précise qu'au moins 6% des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont issues de pertes et de gaspillage alimentaire.

4 - Et si vous utilisiez un atout fondamental de votre corps : vos jambes ?

Aller travailler à vélo, en trottinette, à pied, en transports en commun, votre corps s’en portera bien mieux et votre empreinte carbone aussi !

5 - Optez, si vous le pouvez, pour un fournisseur d’énergie à faible émission de CO2. Cela peut très bien passer aussi par l'installation de panneaux solaires si vous le pouvez ! 

6 - Choisissez des appareils à faible consommation, tel que les lampes LED par exemple. Dans l’électroménager type réfrigérateur, lave-vaisselle, machine à laver, soyez vigilants par rapport aux équipements trop vieillissant qui peuvent avoir une consommation plus importante  et donc augmenter votre empreinte carbone (vous pouvez vous baser sur les étiquettes de consommation d’énergie pour vous guider).

Vous pouvez vous baser sur l’idée suivante : remplacer un appareil à partir du moment où le montant des réparations excède la moitié du prix d’un appareil tout neuf.

7 - Dans votre manière de voyager, vous pouvez vous orienter sur des modes de voyages plus écologiques, on a d’ailleurs préparer un article sur le sujet avec les micro-aventures : c'est juste ici.

On a également rédigé un article sur comment voyager éco responsable ? Le lien est juste ici.

Le but : s’affranchir du tourisme de masse.

8 - Dans votre chez vous, privilégiez vos plus jolies robes de chambres plutôt que quelques degrés de plus sur le thermostat. On a tendance à facilement surchauffer nos habitats alors que parfois un bon pull fait l'affaire ! 

9 - Le mouvement Slow Life vous connaissez ? Un mouvement qui invite à ralentir et à prendre le temps de vivre. Vous vous demandez surement ce que cela vient faire ici et pourtant ; ralentir le rythme permettrait une meilleure qualité de vie et d’aller à l’encontre du modèle de surconsommation actuel.

En effet, le but étant plutôt de s’orienter sur du minimalisme dans ses habitudes de consommation et également de renouer avec la nature par le respect global de l’environnement. 

Après avoir détaillé quelques actions que vous pouvez mettre en place en tant que particulier, voyons ce que les entreprises peuvent tenter d'améliorer, à leur échelle. 

3/ En tant qu’entreprise, quelles actions me sont recommandées ?

En tant qu’entreprise, réduire son empreinte carbone peut paraître parfois plus complexe et fastidieux à cause de l’ampleur des changements que cela pourrait nécessiter derrière.

Avec vos partenaires 

1 - Tournez-vous autant que possible sur des fournisseurs d’énergie renouvelable. En effet, on appelle ces offres, les offres vertes.

Voici un exemple de 3 fournisseurs d'énergie 100% verts : Énergie d’ici, Énercoop, Ilek. En effet ces 3 acteurs fonctionnent avec des installations hydrauliques et/ou éoliennes et soutiennent des projets citoyens d’investissement dans les énergies renouvelables.

Et bonne nouvelle, ces fournisseurs ne sont pas plus onéreux que la moyenne !

2 - Choisissez des acteurs dans la transition énergétique si vous avez besoin d’investissements (par exemple Eutopia) afin de bénéficier de conseils spécifiques et de participer à des projets de plus grandes ampleurs.

Vous avez également la Global Alliance for Banking on Values (GABV) qui est un réseau de banques indépendantes utilisant la finance pour assurer un développement économique, social et environnemental durable.

3 - Faites partie d’un réseau d’Ecologie Industrielle et Territoriale (EIT).

Un réseau d’écologie industrielle se caractérise par une gestion volontariste et commune des ressources locales. Les modalités de mise en œuvre de l’EIT se déclinent sur deux axes : échange de ressources entre les acteurs économiques d’un territoire et mise en commun des services et des équipements.

En savoir plus sur les réseaux EIT.

Avec vos équipes 

4 - Dans la même dynamique que les usages de seconde main dans la vie personnelle, vous pouvez également favoriser le matériel reconditionné au travail. Vous pouvez vous tourner vers des plateformes comme Backmarket par exemple.

De plus, vous pouvez favoriser l’usage d’un seul téléphone mais avec 2 cartes SIM au lieu de multiplier les appareils (en plus ça éveillera un côté James Bond chez vos salariés) ! 

5 - Il est possible d'agir sur votre pollution numérique en réduisant le nombre d’e-mails envoyés (par exemple, vous pouvez réduire le nombre de destinataires), privilégiez la messagerie instantanée, triez régulièrement votre boîte mail et privilégiez des plateformes comme FileVert pour transférer vos fichiers de manière vertueuse et écoresponsable.

6 - Vous pouvez adopter des mesures tel que le Plan de Mobilité Durable qui est un ensemble de mesures visant à optimiser et augmenter l'efficacité des déplacements des salariés. (covoiturage, mise en place de stationnement vélo pour les entreprises, privilégier le remboursement des abonnements de transports en commun...)

Le but étant de diminuer l'utilisation des voitures, évidemment.

7 - Au sein de votre structure, vous pouvez mettre en place un système de tri des déchets et y indiquer les consignes de tri ; avec un peu de chance ces bonnes habitudes seront également reproduites à la maison ! 

8 - Un sujet plus vaste à aborder dans cet article est la publicité. En effet, il s’agit de privilégier la publicité écologique à la publicité de masse. La publicité écologique prend en compte les trois piliers du développement durable : économique, social et environnemental.

Pour être plus concret il s’agit de mettre en place des actions telles que :

- Utiliser du papier recyclé pour la partie print

- Diminuer le nombre de réseaux sociaux pour diminuer les émissions de carbone numériques (pour info, le numérique représente aujourd’hui 3 à 4 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le monde et 2,5 % de l’empreinte carbone nationale : source)

- Diminuer le poids des sites internet en abaissant le poids des photos, des vidéos… Idem pour les newsletters !

9 - Choisissez des cadeaux responsables pour vos salariés (et oui, Zeste est un peu spécialisé dans ce type de produits !) : Une gourde personnalisée en inox par exemple, 100% faite en France par une ESS (entreprise social et solidaire : lien article) !

Bon vous l'aurez compris, on se rend compte qu'un tas de solutions peuvent être mises en place, certaines étant plus complexes que d'autres et devant s'inscrire dans des objectifs stratégique pour les entreprises. 

Afin d'adhérer à une démarche plus globale pour préserver leur environnement, les entreprises mettent également en place des stratégies autour de la RSE. On a d'ailleurs fait un article sur le sujet en vous parlant des labels RSE.

Mais de manière plus générale, en tant que particulier, il est plutôt simple de mettre en place de nouvelles habitudes et on a hâte de connaître vos recommandations sur des actions qui pourraient aider chacun à réduire son empreinte carbone ! 

0 commentaires

Laissez un commentaire