OUS SOUHAITEZ FAIRE GRAVER DES GOURDES POUR VOS COLLEGUES ? RDV ICI VOUS SOUHAITEZ FAIRE GRAVER DES GOURDES POUR VOS COLLEGUES ? RDV ICI
Accueil / Blog / 6 conseils pour des repas écolos sans se priver
6 conseils pour des repas écolos sans se priver

6 conseils pour des repas écolos sans se priver

Il y a quelques mois, nous vous avions écrit un article sur nos 18 idées pour réduire votre empreinte carbone

Mais si aujourd’hui, on vous disait que pour réduire son impact sur l’environnement, cela se jouait également par notre alimentation, cela ne vous surprendrait pas. Si ?

Dans cet article, on vous invite à découvrir nos 6 conseils à adopter pour faire un repas écologique.

Dès que l’on parle d’écologie et de faire attention à nos modes de consommation de produits alimentaires, nous pensons instinctivement à la réduction de notre consommation de viande ou à la consommation de produits bio !

Réduisez votre consommation de viande

Nous pourrions très bien vous conseiller de ne plus consommer de viande du tout, et si vous en êtes déjà à ce stade, nous vous félicitons ! 👏

Néanmoins, nous savons comme cela peut-être difficile pour certains d’entre-vous de ne plus en consommer. 

D’ailleurs ! Saviez-vous que la consommation de viande par an et par habitant en France en 2020 était de 84,4 kg ?

C’est pour cela que nous vous préconisons de réduire, petit à petit, votre consommation de viande en commençant par de simples petits gestes :  

Mangez moins de viande bovine ! 

Dans un premier temps, mangez moins de viande de bœuf et d’agneau…En effet, la viande bovine et celle d’agneau sont celles qui émettent le plus d’émissions de gaz à effet de serre. 

Graphique réalisé par le journal Le Monde sur le nombre de kg de CO2 par type de viande.
Graphique réalisé par le journal Le Monde sur le nombre de kg de CO2 par type de viande.
(Source : Le Monde)

Privilégier donc le porc et le poulet qui sont bien moins émetteurs de CO2. Néanmoins, elles ont tout autant un effet néfaste sur l’environnement, puisque leur production industrielle cause une pollution des eaux importantes.

De nombreuses recettes à base de bœuf peuvent très bien être remplacées par du poulet

On vous recommande de tester la recette du poulet au basilic thailandais. 😋

Changez votre vision de la viande

Dans un second temps, cela passe également par notre façon de voir la viande. Lorsqu’on achète de la viande, nous avons tendance à oublier d’où provient réellement celle-ci.

Pour manger de la viande, nous sommes obligés d'abattre un animal. 

S’ensuit alors un nombre d'étapes que les professionnels de la bouche nous épargnent, nous grand public. Ces différentes pièces sont ensuite proposées à la vente.

Mais alors qu’en est-il lorsque la majorité des personnes ne consomment, en moyenne, qu’un type de morceau de viande ? 

Prenons exemple sur le steak haché, viande la plus consommée en France

Si la majorité des français achètent des steaks hachés, les autres morceaux de viande provenant du bœuf seront jetés pour rien. Et cela engendrera encore plus de gaspillage alimentaire !

Poulet au basilic Thaï

Poulet au basilic thaï

Évitez au maximum les produits transformés ou industriels

Vous saviez qu’un quart des émissions de gaz à effet de serre en France provient de nos assiettes ?

Selon une étude réalisée par le commissariat général au développement durable en 2017, la consommation de produits transformés d’un français est de 52,8%. C’est ÉNORME !

Graphique sur l’empreinte carbone alimentaire d’un Français
Graphique sur l’empreinte carbone alimentaire d’un Français

Au fil des années, les habitudes des français ont évolué en laissant de côté la cuisine au profit des repas transformés, des restaurations rapides …

Mais ces produits transformés ont également un impact négatif sur l’environnement et sont responsables d’une partie de la pollution de l’air et de l’eau.

Cuisinez ! 

Il est vrai qu’aujourd’hui avec le rythme : métro, boulot, dodo, nous n’avons plus de temps à accorder à la cuisine ; ou du moins, nous ne prenons plus le temps !

Pourtant, cuisiner nous permet réellement de savoir ce que nous consommons. 

Que vous soyez fan de cuisine où non, aujourd’hui de nombreux commerces vous proposent des ateliers : la cuisine facile, la cuisine italienne, la cuisine végétarienne …

D’ailleurs, chez Zeste, nous vous recommandons la plateforme en ligne WECANDOO. Celle-ci vous permet de réserver des ateliers de tout type près de chez vous.  

Ensuite, pour vous donner des idées de recettes, vous pouvez tout simplement vous procurer des livres de cuisine pour tous les niveaux. De nombreux grands chefs écrivent aujourd’hui des livres de cuisine à destination du grand public. Nous vous recommandons ceux de Cyril Lignac ou encore de Ottolenghi 

Vous allez vous régaler !

Livre Simple d'Ottolenghi - Les raffineurs

Livre Simple d'Ottolenghi disponible chez Les raffineurs
(Source : Les raffineurs)

Privilégiez les produits locaux et de saison

On ne vous le dira jamais assez, mais il est super important de consommer des produits locaux et de saison si vous souhaitez réduire votre impact sur l’environnement.

Consommer des produits hors saison comme des fraises ou des tomates en hiver, ne devrait pas être considéré comme normal … C’est simplement le signe du réchauffement climatique ou que vos produits ont transité par avion ou bateau. 🛫

Alors, pour privilégier les produits de saison, il vous suffit : 

  • De posséder une petite parcelle de jardin. Ça c’est top pour prendre conscience de la saisonnalité des légumes. Cette solution est tout à fait envisageable que vous soyez en ville ou en campagne. Il existe de nombreux lieux qui proposent des jardins partagés comme le jardin d’Aligresse à Paris, le jardin des émeraudes à Lyon ou encore le jardin partagé de La Régie Média à Nantes. 🌱
  • De vous procurer un calendrier des légumes de saison. Sur internet, il y en a plein de disponibles, mais nous, on adore celui de Greenpeace. 🍅

    Et pour consommer local, comment fait-on ? 

    C’est tout simple, privilégiez le circuit court. De nombreux maraîchers proposent en vente directe leur produit. En achetant fruits et légumes chez eux, vous favorisez l’économie locale et réduisez votre empreinte carbone ! 😉

    Pour trouver vos produits locaux, rien de plus simple ! Rendez-vous sur la plateforme : Frais et Local mise en place par le gouvernement.

    Évitez le gaspillage alimentaire

    Comment pourrait-on vous écrire un article sur des repas écologiques sans vous parler du gaspillage alimentaire… 

    D’après une étude réalisée par l’ADEME, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 millions de tonnes de produits par an, soit une valeur commerciale estimée à 16 milliards d’euros. 🤯

    Gaspillage alimentaire

    Gaspillage alimentaire : comment sauver ses déchets alimentaires

    Alors pour lutter contre ce gaspillage alimentaire, il vous suffit de : 

    • Consommer des aliments en vrac ! Si vous lisez régulièrement nos articles, vous savez que chez Zeste, nous sommes de véritables adeptes du vrac : produits ménagers, fruits et légumes, chocolat … Le fait d’acheter en vrac, vous permettra de limiter votre consommation de produits : vous achetez uniquement la quantité dont vous avez besoin. En plus de faire du bien à la planète, cela vous permettra de faire des économies.
    • Acheter des produits sur des applications anti-gaspi ! Vous avez très certainement déjà entendu parler de l’application Toogoodtogo ou Phenix ? Ces applications vous permettent de sauver des paniers de légumes, fruits, viandes, poissons …auprès des commerçants. Il s’agit souvent d’invendus, dont la limite de consommation est plutôt courte.

      Préparez des repas de fêtes écologiques

      Qu’il s’agisse du réveillon de Noël, le Nouvel an, Pâques et toutes les autres fêtes ou événements, lorsque vous invitez du monde : pensez à l’environnement !

      Dans notre article sur nos 5 conseils pour passer un Noël écolo, nous vous parlions déjà de ce que nous entendions par repas écologique.

      En réalité, qu’importe l’occasion, pour réduire son empreinte carbone, il faut avant tout privilégier les repas avec des aliments de qualité.

      Si le foie gras est souvent synonyme de fête, le foie gras provient de canards nourris dans des conditions déplorables. Nous vous invitons donc à le remplacer par : 

      Houmous

      Houmous à base de pois chiche

      Il existe encore de nombreuses solutions pour réduire son empreinte carbone alimentaire. Mais ces 6 points, nous semblaient être les plus essentiels pour vous accompagner dans votre transition écologique. 

      Bien sûr, au-delà de notre consommation alimentaire, nous vous recommandons également d’opter pour des contenants alimentaires réutilisables et durables (bien utiles lorsque vous souhaitez acheter en vrac ou faire des doggy bags au restaurant par exemple.)

      D’ailleurs, ces conseils sont à la fois adaptables chez vous et en entreprise. Mettre en place des solutions durables au sein de votre société est aujourd’hui devenu indispensable pour améliorer votre marque employeur. Pour cela, nous vous donnons rendez-vous sur notre site thegoodfab.com

      0 commentaires

      Laissez un commentaire