Nouveau : toutes les gourdes Zeste sont à présent certifiées Origine France Garantie® 🇫🇷 Nouveau : toutes les gourdes Zeste sont à présent certifiées Origine France Garantie® 🇫🇷
Accueil / Blog / Que retenir du One Ocean Summit 2022 ?
one ocean summit

Que retenir du One Ocean Summit 2022 ?

Le premier “One Ocean Summit” a eu lieu du 9 au 11 février à Brest. 🌍 Ce sommet international a permis à 41 chefs d'État de se réunir autour d’Emmanuel Macron afin d’aborder un sujet extrêmement important pour l’environnement : la préservation de nos océans.

Le but du “One Ocean Summit”: fixer un niveau d’ambition plus élevé sur les sujets maritimes, et en découler des actions concrètes pour protéger la haute mer.🌊

Savez-vous ce qu’est la haute mer ? La “haute mer”, c’est là où s’arrêtent les zones économiques exclusives des États, (à maximum 200 milles nautiques des côtes). Elle constitue 60% des océans et représente presque la moitié de la planète.🤯

Les enjeux de ce rassemblement à Brest

Ce n’est plus un secret pour personne : les océans sont menacés par la pollution. Mais nous devons agir et faire changer les choses car ils abritent une grande partie de la biodiversité, et sont indispensables pour la régulation du climat.

Et nous avons une bonne nouvelle ! Nous pouvons encore les sauver 😊 C’est d'ailleurs le grand enjeu du “One Ocean Summit”; grâce à des actions concrètes, rapides et collectives, nous pouvons stopper la dégradation des océans.

Cela va s’opérer en plusieurs axes, fixés par les pays présents lors de ce sommet :

  • Protéger la biodiversité et les ressources de nos océans 
  • Faire en sorte que nos forces s’unissent à celles de l’océan, pour ne faire plus qu’un face au changement climatique 
  • Dire STOP à la pollution plastique des océans
  • Mettre l’océan au coeur de l’agenda politique international

  • On a décidé, dans un souci de clarté, de revenir sur les 4 axes abordés au cours de ce rassemblement :👇🏻

    1) Comment protéger la biodiversité et les ressources de nos océans ?

    - Plus de 84 pays partagent désormais un objectif : soutenir la Coalition de la Haute Ambition pour la Nature et les Peuples, ayant pour but de protéger 30% des terres et des mers du monde d’ici 2030. En effet, ce sont 30 nouveaux pays qui se sont engagés, au cours du One Ocean Summit de Brest, à atteindre cet objectif. 

    Emmanuel Macron a d’ailleurs annoncé au cours de ce sommet, avoir atteint et dépassé l’objectif de classer 30% des espaces maritimes et terrestres en aires marines protégées. ✅

    biodiversité

    (préserver la biodiversité)


    - Renforcer la lutte contre la pêche illégale, objectif fixé par 14 pays participants au One Ocean Summit. Mais par quels moyens ? 

    • En fixant des normes de sécurité pour les navires de pêche et en faisant entrer en application l’accord du Cap de l'Organisation Maritime Internationale dans 6 pays.

      Qu’est ce que l’Accord du Cap de l'Organisation Maritime Internationale ?
      Cet accord s’applique en majorité aux navires neufs d’au moins 24 mètres de long et capables d’opérer en haute mer. Il a pour but de sécuriser le travail des pêcheurs sur ces navires, par exemple par le respect de normes de construction, de navigabilité, de chauffage, équipements de survie, procédures d’urgence, etc.

    • En s’engageant à contrôler les activités de pêche au niveau des ports de débarquement dans 2 pays. 🚢

    • Plusieurs membres de l’Union européenne se sont engagés à renforcer la surveillance de la pêche illégale, notamment en mobilisant leur marine d’État lors de missions extérieures. 

    2) Pour faire face au changement climatique, unissons nos forces à celles de l’océan !

    Ainsi, 22 armateurs européens se sont engagés dans un nouveau label : Green Marine Europe. Ces armateurs vont prendre des mesures concrètes comme la réduction des bruits sous-marins, des émissions atmosphériques polluantes, la gestion des matières résiduelles…

    35 acteurs, (dont 18 grands ports européens et mondiaux), s’engagent à accélérer la fourniture d’électricité aux navires en escale, afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre, et de réduire la pollution atmosphérique dans des métropoles portuaires. 🏭

    one ocean summit
    (grands ports européens et mondiaux)

    L’union européenne et l’ensemble des pays de la Méditerranée se sont engagés à demander à l’Organisation Maritime Internationale la création d’une zone à faible émission de soufre sur toute la Méditerranée au 1er janvier 2025. L’objectif premier de cette mesure est de réduire la pollution atmosphérique ! 🙌

    3) Dire STOP à la pollution plastique des océans

    Savez-vous combien de tonnes de plastique sont déversées chaque année dans l’océan ? Pas moins de 9 millions de tonnes.🤯 Alors pour lutter contre la pollution plastique des océans, voilà les décisions qui ont été prises lors du One Ocean Summit :

    4 milliards d’€ de financement : c’est la somme que la Banque européenne d’investissement, les banques de développement (française, allemande, italienne, espagnole) et la Banque européenne de reconstruction et de développement s'engagent à apporter à la Clean Oceans Initiative, d’ici 2025.
    En clair, elles ont doublé leur intervention dans le but de stopper la pollution plastique dans les océans. 🌊

    pollution plastique
    (pollution plastique des océans)

    - Grâce à ce sommet, la Grèce, la Colombie, l’Italie, la Corée du Sud, la Ville de Paris et la Région maritime de Grèce-Centrale ont décidé de rejoindre l'«engagement mondial pour une nouvelle économie des plastiques». Rejoint par 500 signataires du monde entier dont 250 entreprises.

    - L’Inde et la France vont s’unir et s’engager, ensemble, sur une initiative ayant pour but de mettre fin à une des formes de pollution des océans : celle causée par l’usage unique.

    4) Mettre l’océan au coeur de l’agenda politique international

    Les initiatives du One Ocean Summit sont les premières étapes du changement pour placer l’océan au cœur des décisions politiques. ✅

    - Pour commencer, le Costa Rica et la France organiseront ensemble la prochaine conférence des Nations Unies sur l’océan de 2024.

    L’Union européenne s’est engagée à profiter de la révolution numérique pour construire un “jumeau numérique de l’océan”. En clair, c’est un modèle de l’océan, qui permet d’associer les savoirs et les scénarios d’action, au service de la croissance bleue européenne et de la gouvernance mondiale.

    - Et d’ici 2030, 80% des fonds marins seront cartographiés grâce à l’engagement de l’UNESCO. 

    Beaucoup d’actions ont été énumérées pendant ce sommet, et même si certaines nous paraissent encore un peu floues ou abstraites, il faut souligner que le “One Ocean Summit” est une belle initiative à encourager.

    Nous espérons que ce compte rendu des engagements du One Ocean Summit de Brest vous aura remotivé, et que vous n’avez pas perdu espoir pour sauver nos océans. 🤗

    Nous, nous n’avons pas encore baissé les bras. Et si la préservation des océans vous intéresse, on vous conseille cet article sur les musées sous-marins.🤿

    0 commentaires

    Laissez un commentaire