On personnalise désormais vos bouteilles ! 🤟 On personnalise désormais vos bouteilles ! 🤟
Accueil / Blog / Kamikatsu, ce village zéro déchet au Japon
Kamikatsu zéro déchet Japon

Kamikatsu, ce village zéro déchet au Japon

Aujourd’hui, on avait envie de voyager un peu. En cherchant notre prochaine idée d’article, on est tombé par hasard sur Kamikatsu, ce petit village du Sud du Japon 🎎

Sa particularité ? Les habitants ont décidé de passer entièrement à un mode de vie zéro déchet. Sans plus tarder, on vous explique leur manière de vivre, et les retombées bénéfiques de ces actions !

Une politique zéro déchet qui ne date pas d’hier ⌛

Dans les années 90, les habitants de ce petit village se débarrassaient principalement de leurs déchets en les brûlant, ou en les enfouissant dans les montagnes aux alentours. 

Au fil de la décennie, les plastiques à usage unique ont commencé à gagner la région, et leurs quantités importantes posaient la question de comment s’en débarrasser. 

Ne pouvant pas acheter d’incinérateur très performant, les habitants allaient chaque semaine jeter leurs poubelles dans un vieil incinérateur à ciel ouvert ☁️

La ville a alors commencé à réfléchir à des projets de recyclage. En 1995, un programme a été mis en place afin d’aider financièrement les habitants qui voulaient s’équiper d’un composteur électrique. 

L’initiative a pris une ampleur inespérée puisque 97% des foyers ont acheté un composteur ! 

Kamikatsu village Japon

Le village de Kamikatsu (source : Ministère de l’économie)

Zéro déchet : un engagement officiel pour ce village du Japon

En 2003, la ville crée officiellement la Zero Waste Declaration, afin de limiter les effets néfastes des incinérateurs, à la fois pour les habitants mais aussi pour l’environnement 📜

Au travers de cette déclaration, le village s’engage à éliminer entièrement ses déchets d’ici 2020 (pour les Jeux Olympiques de Tokyo), sans recourir aux deux méthodes les plus utilisées jusqu’à lors : l’incinération et l’enfouissement.

La déclaration vise également à faire émerger la conscience écologique des citoyens, mais aussi à servir d’exemples pour d’autres villes.

Passer au zéro déchet : quelles solutions concrètes ? 🤔

La ville a ensuite réfléchi à des alternatives à mettre en place pour se débarrasser définitivement de leur incinérateur traditionnel.

Comme la surface de la ville était trop étendue, il n’était pas possible pour des camions de récolter l’ensemble des ordures ménagères de chaque foyer (cela coûtait trop cher) 💰

Les habitants ont alors dû s’adapter : à l’endroit de l’ancien incinérateur, un nouveau centre de tri a vu le jour, où différents bacs sont présentés, chacun pour un produit ou un matériau spécifique. Les habitants ont alors commencé à se rendre eux-mêmes sur les lieux pour trier leurs déchets. 

Au fur et à mesure du temps, le nombre de bacs a augmenté afin de procéder à un tri toujours plus spécifique, passant de 34 en 2002 à 45 en 2016.

Bacs de tri Kamikatsu recyclage

Bacs de tri (source : ABC News)

En parallèle, le bon tri des déchets a permis d’avoir des matériaux recyclés de meilleure qualité, et donc vendus plus cher. La vente des matériaux a permis à la commune de supporter les coûts de traitement des déchets, et donc de développer encore plus la précision du recyclage, un vrai cercle vertueux ! 🤩

Depuis le début de la vente des matières premières recyclées et la mise en place de ce modèle économique, les impôts ont été divisés par 3 dans la commune, pour le plus grand bonheur des habitants.

Un engagement communautaire

Une grande partie de ces changements est dûe à l’implication de tous les habitants de Kamikatsu, même à une petite échelle. Le changement le plus difficile ne résidait pas dans la mise en place des bacs de tri, mais dans les mentalités 💭

Les employés de la commune ainsi que les habitants les plus impliqués dans ce changement (principalement des personnes âgées) se chargeaient d’expliquer les enjeux du recyclage. L’objectif était que chacun devienne acteur de ce changement, et soit plus sensible aux déchets produits.

Centre de tri Kamikatsu

Centre de tri des déchets (source : Nippon.com)

Et ça ne s’arrête pas là ! La municipalité a même encouragé les habitants à utiliser moins de plastique à usage unique grâce à un système de points bonus. Par exemple, si un habitant refusait de prendre un nouveau sac plastique pour ses courses, il se voyait attribuer des points bonus pour son action responsable ✔️

De vrais changements grâce au zéro déchet

Selon le site du ministère de l’économie, le taux de recyclage a drastiquement grimpé à Kamikatsu pour atteindre les 81% en 2016 📈

Grâce au tri et au recyclage, les actions responsables de la ville continuent de fleurir :

  • un dépôt vente a été créé, où les habitants viennent donner, échanger ou trouver la perle rare
  • Un atelier de confection de vêtements à partir de tissus upcyclés a vu le jour (et participe à l’économie circulaire !)
  • la création d’un café et d’un centre de santé sont à l’étude
Atelier de confection Kamikatsu

Atelier de confection “Kuru Kuru” (source : l’info durable)

A l’origine une déchetterie, les lieux ont évolué pour devenir un véritable endroit où se crée le lien social et où la convivialité règne 🤗

Des pratiques zéro déchet commencent également à s’implanter dans les restaurants et bars de la ville. Une organisation à but non lucratif dénommée Zero Waste Academy homologue les établissements qui font des efforts écologiques : réduction des déchets plastiques à usage unique, approvisionnement avec des fournisseurs locaux ou responsables, etc.

La ville de Kamikatsu, pionnière dans l’instauration de pratiques zéro déchet au Japon, a inspiré de nombreuses autres municipalités grâce à son modèle économique bénéfique.

Villes zéro déchet JaponQuelques villes qui s’engagent dans le zéro déchet (Source : ministère de l’économie)

Quelques obstacles à des pratiques 100% zéro déchet

Malgré le succès de la politique zéro déchet de Kamikatsu, il reste encore quelques difficultés pour passer à un mode de vie entièrement basé sur ces pratiques :

  • Certains objets sont difficilement recyclables et posent un souci à la fois au moment du tri, mais aussi après leur utilisation (que va-t-on en faire ?) ♻️
  • D’autres villes du Japon, qui pourraient être potentiellement intéressées par ces pratiques écologiques, ont déjà investi dans des machines très coûteuses pour se débarrasser des déchets (par exemple un incinérateur haut de gamme). Elles ont donc moins envie de se tourner tout de suite vers le zéro déchet et de délaisser leurs machines...
  • Si le modèle de Kamikatsu a eu un succès frappant, il n’est pas dit que la même chose soit aussi simple à mettre en place dans des villes comptant plusieurs dizaines de milliers d’habitants (contre moins de 2000 à Kamikatsu)

    La solution qui pourrait être plus simple pour réduire les déchets, serait encore de ne pas en produire. En encourageant les populations à consommer plus de vrac, et moins de produits jetables (et l’on peut commencer en achetant une super gourde réutilisable 😜)

    N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire si vous connaissez d’autres villes aux pratiques surprenantes !

    (La plupart des informations de l’article proviennent du Ministère de l’économie)

    0 commentaires

    Laissez un commentaire