LIVRAISON OFFERTE 🎁 DES 70€ D'ACHAT LIVRAISON OFFERTE 🎁 DES 70€ D'ACHAT
Accueil / Blog / Une bouteille isotherme bio ça existe ?
bouteille isotherme bio

Une bouteille isotherme bio ça existe ?

Le bio a progressivement transformé nos modes de production et nos habitudes de consommation. Porteur de valeurs comme la préservation de l’environnement, de la biodiversité et le respect de la vie animale, le biologique est également plébiscité par les français soucieux de prendre soin de leur santé et de favoriser les producteurs locaux. 

Mais qu’en est-il pour les produits non alimentaires, comme notre bouteille isotherme bio ? Peut-on parler de gourde biologique, ou est-ce un non sens ? Zoom sur le bio en France, et les autres moyens qui s’offrent à vous pour protéger la planète...une gorgée à la fois !

Petite définition et l’histoire des labels bio

Avant de s’intéresser à notre bouteille isotherme dite bio, nous voulions vous en dire un peu plus sur le bio, et son histoire française. Le mode de production, et la transformation dite biologique sont encadrés au niveau européen depuis 1991, avec pour objectif de préserver l’environnement, la biodiversité ainsi que le bien-être animal. 

A l’origine, le bio est né d’une multitude d’initiatives d’agriculteurs, d’agronomes, de médecins, mais aussi de consommateurs qui souhaitaient initier un mode de vie alternatif et de nouvelles méthodes de production, plus éthiques et écologiques. Les hommes politiques et les philosophes s’en mêlent aussi dès les années 1920 pour préconiser un retour à la terre et des circuits courts entre les producteurs et les consommateurs. 

Mais c’est dans les années 1970, avec l'apparition de courants d’idée plus “mainstream” et des changements de société importants que l’agriculture biologique prend son essor. Elle concorde en effet avec une volonté des français de résister à la société de consommation, et une prise de conscience des ressources limitées de notre planète 🌍. 

En France, les pouvoirs publics reconnaissent la légitimité de cette agriculture qui n’utilise ni produits chimiques, ni pesticides de synthèse dans une loi datant de 1980. Le logo AB apparaît plus tard, en 1985, et permet d’établir un cahier des charges à respecter pour en bénéficier, offrant ainsi plus de visibilité pour les consommateurs.          

Pour être bio, un produit doit donc répondre à un certain nombre de critères, comme : 

  • ne contenir aucun colorant, arôme chimique de synthèse, ni d’exhausteur de goût.
  • un nombre restreint d’additifs autorisés (47 contre 300, et la plupart d’origine agricole ou naturelle); 
  • aucun enrichissement en vitamines, minéraux, antioxydants ni de traitements ionisants, 
  • le respect du bien-être animal (accès à un parcours extérieur, densité limitée, un espace bien aéré, une alimentation bio, etc.)

Quelle part tient le bio dans notre mode de vie : des changements profonds

Depuis ses prémisses dans les années 1920 à sa reconnaissance légale en 1980, le biologique a fait son chemin dans les habitudes des français (qui sont aussi de plus en plus nombreux à adopter la bouteille isotherme bio). 

En 2018, nous étions près de 9 sur 10 à déclarer avoir consommé des aliments bio. Ce chiffre illustre bien la place que tiennent désormais ces produits, et les valeurs qu’ils véhiculent, dans nos habitudes alimentaires. 

Dans son “Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France”, l’Agence bio s’est intéressée plus précisément à cette modification du comportement des consommateurs français, et à ce qu'ils recherchaient en privilégiant les produits biologiques. Selon cette étude, 69 % des personnes interrogées déclarent choisir le bio pour préserver leur santé. Viennent ensuite la qualité et le goût des aliments bio, ainsi que leur volonté de préserver l’environnement. 

Ces transformations ne se limitent d’ailleurs pas aux produits bio. Si 57 % des français ont modifié leurs habitudes alimentaires, ils sont aussi : 

  • 61 % à éviter le gaspillage 🗑️; 
  • 58 % à consommer des produits de saison et 55 % à privilégier le frais; 
  • 52 % à préférer les produits locaux et à acheter en circuit court. 

Cette étude met également en avant l’adoption des produits biologiques par les jeunes consommateurs, âgés entre 18 et 24 ans. Malgré des moyens économiques moins importants que leurs aînés, ils sont plus de 27 % à augmenter leurs achats en bio, pour des raisons sanitaires autant qu’éthiques. 

Plus surprenant, le bio fait également son apparition dans nos achats non-alimentaires. Si les fruits et légumes restent les produits qui sont le plus plébiscités par les français, la consommation des articles non-alimentaires étiquetés comme biologiques (un peu comme notre bouteille isotherme de 500mL qui pourrait être dite bio) n’a cessé d’augmenter depuis 2015. C’est le cas par exemple des produits ménagers. Entre 2015 et 2018, l’achat d’au moins un produit non-alimentaire bio est ainsi passé de 68 à 76 %. 


Peut-on parler d’une bouteille isotherme bio : le cas particulier de la gourde Zeste

En tant que consommateurs, vous avez donc le pouvoir de privilégier le biologique (et un engagement en faveur de la biodiversité, du respect de l’environnement et de la vie animale) même pour des produits qui ne finiront pas dans votre assiette. 

Cela vaut, comme on vient de le voir, pour les produits ménagers, cosmétiques (avec 4 labels dédiés en France, dont Cosmebio et Ecocert), mais aussi les textiles. Cependant, pour bénéficier de labels bio, un produit non alimentaire doit avoir un lien direct (ie être composé) avec des ingrédients certifiés issus de l’agriculture biologique.

Ce n’est donc pas vraiment le cas de notre bouteille isotherme dite bio. Ce qui ne veut pas pour autant dire qu’elle ne peut pas s’inscrire dans une démarche respectueuse de l’environnement. En effet, il s’agit d’une excellente alternative aux bouteilles en plastique, dont plus de 80 000 tonnes finissent dans la nature et 11 200 tonnes pénètrent dans la Méditerranée, une mer semi-fermée 🌊.

Notre gourde réutilisable est en effet uniquement composée d’inox, et d’un joint en silicone afin de privilégier des matériaux résistants, isothermes, recyclés et recyclables. En plus d’isoler parfaitement son contenu (la double paroi vous permet de garder une boisson chaude pendant plus de 12 heures, et fraîche pendant 24 heures), l’inox est garanti sans composants dangereux pour la santé (et notamment sans le BPA et les phtalates que l’on peut retrouver dans certains plastiques). 

Comme les produits du label bio, notre gourde isotherme favorise également les circuits courts. Fabriquée à plus de 50 % en France, elle valorise notre savoir faire local et encourage la création d’emplois sur notre territoire. En nous faisant confiance pour vous offrir votre bouteille isotherme bio, vous vous engagerez également à nos côtés auprès d’associations comme Water Family (qui oeuvre pour la préservation des océans), et le Groupe Arès, qui aide les personnes fragilisées à retrouver un emploi stable.

Dites adieu à votre plastique et réaffirmez votre engagement pour les valeurs portées par le bio en remplaçant vos bouteilles jetables par notre bouteille isotherme 500 mL au design unique !

0 commentaires

Laissez un commentaire