On personnalise désormais vos bouteilles ! 🤟 On personnalise désormais vos bouteilles ! 🤟
Accueil / Blog / Taxe plastique : conséquence économique du Brexit ?
taxe plastique conséquence Brexit

Taxe plastique : conséquence économique du Brexit ?

Presque 5 ans après le référendum Britannique, le Brexit continue à faire parler de lui en Europe. L’UE, de son côté, a décidé de taxer le plastique depuis le 1er janvier 2021. Vous vous demandez sûrement quel est le lien ? On vous explique tout en détail.

Le Brexit : on récapitule les grandes lignes 📝

23 juin 2016 : référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.  Le “leave” (autrement dit, quitter l’UE) l’emporte de peu, avec 51,9% des voix britanniques, contre 48,1% pour le “Remain” (rester). Notons que la quasi-totalité des votes pour quitter l’Europe se trouvent en Angleterre, tandis que l’Ecosse et l’Irlande ont tous deux voté pour rester dedans ✔️

Une phase de négociation a ensuite été initiée pour parvenir à un accord de sortie entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. Un accord de retrait est finalement trouvé le 17 octobre 2019, permettant d’accompagner le Royaume-Uni dans sa sortie de l’UE. Cet accord entre en vigueur le 31 janvier 2020 📆

31 janvier 2020 : le Royaume-Uni sort de l’UE, et entre dans une phase “de transition” jusqu’au 31 décembre 2020 (application de l’accord de retrait). Durant cette période, le pays a encore accès au marché intérieur de l’Union, et négocie un accord avec l’UE pour leurs futures relations commerciales 💸

Brexit Boris Johnson et d’autres membres du parti conservateur

24 décembre 2020 : un accord est finalement trouvé entre les deux parties. L’accord entrera en application provisoire le 1er janvier 2021, et sera ratifié dans le cours de cette même année.

1er janvier 2021 : la phase de transition arrive à son terme, et le Royaume-Uni sort officiellement de l’Union. Les principales conséquences sont pour les travailleurs, qui n’ont plus le droit de libre circulation entre le Royaume-Uni et l’UE. En revanche, la libre circulation des marchandises continue de s’appliquer 🚚

De nombreux domaines où les lois étaient unifiées au sein de l’Union pourraient également être modifiés. On pense notamment aux normes sanitaires, au droit à la consommation, aux subventions à la recherche, aux programmes étudiants, etc. Néanmoins, si le Royaume-Uni tient encore à vendre des denrées alimentaires sur le continent, il a tout intérêt à garder certaines normes unifiées 🍊

La taxe plastique, c’est quoi exactement ?

Concrètement, comme son nom l’indique, cette taxe s’applique sur les emballages plastique non recyclés. A l’origine elle a été créée pour inciter les Etats membres à réduire leur consommation de plastique et encourager davantage l’utilisation de produits recyclés ♻️

taxe plastique union européenneSource : pixabay

Cette taxe est entrée en vigueur le 1er janvier 2021, et coûtera 80 centimes d’euro par kilogramme de plastique. Chaque Etat membre de l’Union devra y contribuer selon la quantité de plastique non recyclé qu’il consomme.

Quel est le rapport entre le Brexit et la taxe plastique ? 🤔

C’est justement là que ça se complique. La conséquence du Brexit pour l’Union Européenne sera, entre autres, de laisser un trou dans le budget de l’organisation. A l’origine, cette taxe plastique était censée combler ce manque à gagner.

Mais désormais, l’UE ne parle plus de cette taxe comme un moyen de compenser la perte de budget. A la place, elle parle d’un plan de relance européen, dont les fonds seraient en partie financés par cette taxe 😮

Mauvaise nouvelle, la France qui est loin d’être championne de recyclage, pourrait compter parmi les plus hauts contributeurs à cette taxe. En 2017, le taux de recyclage des déchets en France était estimé à environ 27%, tandis que la moyenne européenne était de 42%. Ainsi, on estime que la France pourrait verser environ 1,3 milliards d’euros par an, selon Nicolas Garnier, directeur général de “l’association des collectivités locales Amorce” 🧴

taux recyclage Etats UE

Source : Le Figaro, Plan de relance européen, 23 juillet 2020

Dans le pays, le problème soulevé par cette taxe, est que ce n’est pas l’Etat qui gère le recyclage des déchets, mais bien les collectivités locales. Or, l’Union européenne ira directement demander cette taxe à l’Etat Français. 

Plusieurs hypothèses sont alors envisagées pour collecter l’argent, notamment en se tournant vers les éco-organismes (comme Citeo, une entreprise de recyclage), les collectivités locales, ou encore les metteurs sur le marché. Néanmoins ces derniers payent déjà une taxe aux éco-organismes, à hauteur de 36 centimes par kilogramme de plastique 💸

Une taxe plastique prévue depuis un moment

Dès 2018, l’Union européenne avait annoncé cette taxe (on en parle d’ailleurs dans un de nos précédents articles sur le plan de relance et la taxe plastique). Ainsi, bien que cette taxe n’ait pas fait de bruit lors de son entrée en vigueur le 1er janvier dernier, elle était donc prévue depuis maintenant plusieurs années 🗓️

Mais au-delà de la somme conséquente que la France devra payer, on peut y voir une occasion de réduire davantage notre consommation quotidienne de plastique. Et peut-être que l’instauration de cette taxe saura inciter en même temps l’Etat à développer sa politique de recyclage dans le pays ♻️

Chez Zeste, le mieux que l’on puisse faire pour réduire le plastique non recyclé, c’est de vous proposer des bouteilles réutilisables en inox 😉

Saviez-vous que cette taxe s'applique déjà en France depuis le 1er janvier ? Essayez-vous aussi de réduire votre consommation plastique ? A vos plumes ! ✍️

0 commentaires

Laissez un commentaire