Livraison offerte à partir de 70 euros d’achats ! Livraison offerte à partir de 70 euros d’achats !
Accueil / Blog / Ces documentaires qui sensibilisent à la protection de la nature
Documentaire nature Zeste

Ces documentaires qui sensibilisent à la protection de la nature

Depuis plusieurs années, les documentaires retraçant la beauté de la planète et sa fragilité se multiplient. De nombreuses causes sont mises en avant : déforestation, entassement du plastique, extinction de certaines espèces, et bien d’autres. 🌺

Chez Zeste, on vous présente ces documentaires qui nous ont fait réagir.

Ces documentaires animaliers qui nous rendent fragiles 💔

Le messager : Véronique Jannot sur la terre des gibbons

A l’origine, “Le Messager” devait être une série documentaire constituée de plusieurs épisodes, chacun mettant en avant une espèce animale menacée. A chaque épisode, une nouvelle personnalité devait parrainer une cause animale, et promouvoir cette dernière auprès du grand public.

Les épisodes devaient aussi retracer et le combat quotidien des personnes locales impliquées dans la sauvegarde de ces animaux 🐒

A l’heure actuelle, la série ne compte qu’un seul épisode connu, et c’est celui que l’on a choisi de vous présenter.

Véronique Jannot, actrice et personnalité française, a ainsi été choisie pour parrainer une cause animale, ici les gibbons, une espèce de singe menacée d’extinction. La comédienne se rend alors en Indonésie pour rencontrer Chanee, créateur du plus grand centre de réhabilitation des gibbons.

Le but de ce centre est d’accueillir et de soigner des gibbons en danger, pour ensuite les relâcher dans la nature une fois qu’ils sont prêts. Ce centre accueille notamment Alya, une petite Gibbon orpheline qui sera parrainée par Véronique Jannot pendant 7 ans 🐵

Gibbon adulte documentaireUn Gibbon adulte (crédit : Sethos)

Le documentaire retrace les péripéties de Véronique et Chanee, et met en avant le combat quotidien pour sauver ces singes. La menace d'extinction qui pèse sur cette espèce est notamment due à la déforestation massive en Indonésie, au profit de la production d’huile de palme 🚜

La scène qui nous a fendu le cœur : dans un petit village indonésien, Véronique et Chanee tombent sur un gibbon attaché à une corde, dont les habitants ne voulaient pas se séparer. Le gibbon est en très mauvais état, sous-alimenté, et la peau rongée par des puces. Les protagonistes tentent alors de négocier pour emmener l’animal au centre.

Blackfish🤿

Ames sensibles s’abstenir, ce documentaire peut choquer certaines personnes.

Datant de 2013, ce film retrace la vie en captivité des orques dans de grands parcs aquatiques américains, notamment au parc Sealand of the Pacific au Canada, et SeaWorld aux Etats-Unis 🌊

Blackfish documentaire animalier

Le film retrace également l’histoire de Tilikum, un orque du SeaWorld à l’origine de la mort de plusieurs personnes, dont une de ses dresseuses, Dawn Brancheau.

Blackfish dénonce notamment les dangers de la captivité à long terme des animaux sauvages, qui ne sont pas faits pour vivre enfermés dans un aquarium ☠️ 

Le passage qui nous a choqués : des intervenants expliquent comment des bébés orques étaient séparés de leurs familles pour être capturés et acheminés jusqu’au zoo. Certains animaux ne survivaient pas à cette capture...

A la sortie de ce documentaire en 2013, les réactions ne se sont pas fait attendre. Selon un article de Télérama, début 2014, SeaWorld aurait essuyé une baisse de son chiffre d’affaires, et une diminution de la fréquentation de ses parcs.

En parallèle, de nombreux partenaires commerciaux se sont éloignés du parc, et SeaWorld a vu son action en bourse chuter. Le parc aurait même été classé par le magazine Consumerist numéro 3 des entreprises américaines les plus détestées 😡

Suite à ces évènements, SeaWorld a publié un communiqué dans lequel il indiquait ne plus renouveler la population d’orques captifs dans ses bassins, une victoire pour Gabriela Cowperthwaite, la réalisatrice du film.

Ces documentaires qui témoignent des désastres écologiques 🌏

Océans, le mystère plastique

Documentaire arte plastique

Ce documentaire signé Arte se penche sur le mystère suivant : où finissent nos déchets qui dérivent en mer ?

Bouteilles, sacs plastiques, canettes : chaque année, des milliers de tonnes de déchets arrivent directement dans nos océans. Cependant, on arrive seulement à retrouver 1% de ces déchets en mer. Où se trouvent donc le reste de ces plastiques ? 🧴

Avec l’aide de chercheurs et scientifiques, le documentaire révèle l’impact de ces déchets à la fois sur la vie marine, mais aussi sur l’environnement

Certains déchets viennent jusqu’à tomber au fond des océans, et mettent ainsi beaucoup plus de temps à se décomposer, dû à l'absence d’oxygène et de lumière notamment.

En 2020, on recensait 560 espèces qui ont soit ingéré, soit été prises au piège dans du plastique, un chiffre 2 fois plus important qu’il y a 20 ans 😥

Fait intéressant de l’océanographe François Galgani : les pilotes de sous-marins savent qu’ils se trouvent au fond d’un canyon à cause de la présence de plastique, car les déchets ont tendance à s’entasser à cet endroit.

Frère des arbres : un constat sur la déforestation 🌳

Documentaire déforestation GreenpeaceSource : Frère des arbres.com

Primé par de nombreuses récompenses dont notamment le Prix Greenpeace Suisse, ainsi que le Prix du Public pour FIFO Tahiti, ce film met en avant les conséquences dramatiques de la déforestation. Au cœur de ce phénomène, Mundiya Kepanga, un chef papou originaire de la tribu des Huli, en Papouasie Nouvelle-Guinée, se fait le porte-parole de cette cause qui détruit son habitat naturel

Son histoire ayant fait le tour du monde, il ira même jusqu’à défendre sa cause devant la Cop21 et l’Unesco, en espérant alerter le monde et changer les choses 🌎

Au travers de ce documentaire, Mundiya Kepanga veut démontrer l’importance de protéger la forêt, poumon de notre planète et patrimoine universel, qui est nécessaire à la vie

Planète Océan : un cri d’alerte sur la vie marine 🐙

On a tous entendu parler au moins une fois des documentaires de Yann Arthus-Bertrand. Les derniers en date sont aussi les plus connus, il s’agit de Legacy et Home. Néanmoins on a choisi de vous présenter un documentaire plus ancien, co-réalisé avec l’aide de Michael Pitiot.

Documentaire écologieSource : Fondation GoodPlanet

Réalisé en 2012, ce documentaire présente la beauté de la nature et de la vie marine, avant de venir la contraster avec l’apparition de l’homme, les grandes cheminées des usines et les gratte-ciels à n’en plus finir 💨

Les phrases impactantes du film :

  • “Chaque année, je [l’Homme] pêche 90 millions de tonnes de poissons sauvages dans le monde. 1% de mes navires en pêchent à eux seuls la moitié” ⛵
  • 90% des grands prédateurs ont disparu”😱
  • “Il y a aujourd’hui 400 zones marines déclarées mortes, vides de ressources, parfois même déclarées impropres à la vie”

Après nous avoir présenté tous les impacts de l’Homme sur Terre, et notamment sur la vie marine, le film se termine avec une série de solutions qui pourraient réduire notre impact. Parmi ces solutions, il est notamment proposé de mettre fin à la pêche intensive, source d’un gâchis et d’une extinction de masse de nombreux poissons 🐠.

Le constat qui se fait au travers de tous ces documentaires, c’est que la plupart du temps, nous ne nuisons pas volontairement à notre environnement mais par ignorance.

On espère que ces quelques films vous auront appris des choses ! N’hésitez pas à nous partager vos impressions sur ces documentaires, ou d’autres qui vous ont touchés 😉

0 commentaires

Laissez un commentaire